28 mars 2018 – 20h30

Chœur du Patriarcat russe de Moscou

Direction Anatoly Gridenko

La Liturgie Orthodoxe de la Grande Semaine de Pâques

Mercredi 28 mars à 20h30 / Sanctuaire – Basilique du Rosaire

Fondé par Anatoly Grindenko au Monastère Laure de la Trinité Saint-Serge, près de Moscou, le Chœur du Patriarcat russe de Moscou se compose, selon la tradition, de 12 à 13 membres. Les chanteurs sont tous d’éminents chercheurs passionnés par le répertoire pour voix d’hommes, depuis la musique d’église orthodoxe jusqu’à celle des dernières années du régime soviétique. À cette époque, le chœur a passé plusieurs années à décoder d’anciens manuscrits et à donner les premières représentations d’œuvres restées dans l’ombre pendant plusieurs siècles. Avec l’effondrement de l’Union soviétique, le chœur a pu s’ouvrir et se produire en Europe et en Amérique afin de diffuser cette musique à un large public. Ainsi, de concerts en enregistrements, le chœur s’est bâti une réputation internationale à la hauteur de la beauté des voix qui le composent. En 1988, le chœur est récompensé par le Grand Prix à l’Ohrid Summer Festival en Macédoine.

Très souple dans son choix de répertoire, le chœur aborde des styles de musique très différents  : la musique ancienne et la musique spirituelle bien entendu, telles qu’elles étaient interprétées autrefois dans les églises, mais aussi des chants traditionnels issus du folklore russe. Ce prestigieux chœur fait revivre le répertoire russe du XIVe au XIXe siècle, les chansons populaires ainsi que les œuvres de musique sacrée des grands noms de la musique russe tels que Tchaïkovsky, Rachmaninov, Gretchaninov ou Sviridov.

Rapidement reconnu pour son excellent niveau d’interprétation et pour la qualité de ses recherches musicales, le chœur enregistre treize albums en France (Opus 111), trois disques en Russie, un en Allemagne et un autre en Pologne. Ces enregistrements reçoivent des nombreux prix y compris le Diapason d’Or.

Le chœur a été invité dans de nombreux pays en tournée notamment en Autriche (Mozerthaus), Hongrie (Salle Haydn au Palais Esterhazy), Pays-Bas (Festivals à Utrecht et Maastricht), Italie (Rome, Venise), Angleterre (Poole, Liverpool, Birmingham, London, Manchester), Espagne, Pologne, Slovénie, Croatie, Lettonie et jusqu’aux Etats-Unis (San-Francisco, Los Angeles, Minneapolis, Detroit, Santa Barbara, Miami, Washington, Chicago et New-York Lincoln Center) et au Japon (Tokyo, Biwako, Niigata).

Le chœur est également un invité habituel des festivals français  : La Folle Journée de Nantes, Musiques sacrées, musiques du monde de l’Abbaye de Silvanes, des Rencontres internationales de la musique médiévale du Thoronet, du Festival de l’art sacré à Champeaux, du Festival de l’Abbaye de l’Epau…

Partagez